Voyager en van – Plus qu’un fourgon, plus qu’une maison : un véritable compagnon.

La première fois que je l’ai vu, dans un quartier branché de Brisbane, il était rutilant, d’un blanc crème immaculé et paraissait même trop neuf pour être un campervan australien. Même les pneus brillaient et pas une poussière ne trainait sur le tableau de bord. Tellement propre et vide qu’il en semblait austère et sans âme, à des lieues d’un combi VW aux couleurs arc-en-ciel avec des fleurs hippies sur la calandre. Mais alors, qu’est ce qu’y m’a poussé à l’acheter, lui le White Wombat, au détriment d’un autre van à l’allure plus avenante ? Car il était bien 6 … La suite

J69 / Auto-portrait : J’arrive pas vendre ce van !!

Voila une semaine que j’essaye de vendre mon van. J’ai mis des annonces sur internet et dans une 20ène de backpack’ en ville et ailleurs. Pour l’instant j’ai reçu plus de messages d’escrocs « Paypal » que de vrai réponses. J’ai encore réduit le prix, il me reste 2 jours, vendredi j’aurais quitté le pays… J’y crois encore. Cliquez sur la photo pour accéder au setup strobist

J55 / Détail du quotidien : Les levers du soleil dans le van

Voila déjà mon avant-dernier lever de soleil dans le van. Demain je serais arrivé à Perth et il sera venu le temps de vendre le brave Wombat. Je crois qu’il va me manquer. Tous ces matins incroyables à regarder le soleil percer la pénombre, lové dans mes trois sacs de couchage. Des moments magiques.

J36 / Détail du quotidien : 300’000km, un score normal pour un van australien

Aujourd’hui mon brave WWM (the White Wombat Mobile, le surnom de mon campervan) a franchi d’une roue alerte les 300’000km d’existence ! Allez, plus que 4000km jusqu’à Perth et je te libère de tes bons et loyaux services !

The White Wombat

Dobelyou-Dobelyou pour les intimes… The White Wombat, le van qui va me trimbaler aux 4 coins de l’Australie. Voila, je me suis acheté un van afin de pouvoir confortablement explorer l’Australie. Nombreux sont les backpackers qui voyagent à bord d’un campervan aménagé pour l’occasion, avec matelas Kingsize et tout le matériel de camping, y compris parfois un toit pop-up, le réfrigérateur et la douche solaire. Attention cependant de bien vérifier l’état du véhicule et ne pas craquer pour un vieux combi VW qui a vécu Mai 68 et a fait 50x le tour du pays depuis. Pour l’occasion, j’ai voulu … La suite

La joie de voyager en van et camper en Nouvelle-Zélande

C’est après avoir dégusté les merveilleuses moules collectées hier sur Wharariki Beach par marée basse, qu’il faut que je vous raconte la suite (et presque fin) de mes péripéties en Nouvelle-Zélande. Je vous avais dit dans un précédent message comment je suis tombé amoureux d’Apple Tree Bay dans Abel Tasman National Park et combien je voulais y retourner planter la tente. Et bien un nouveau rêve s’est réalisé ! Comme il me restait deux semaines à la suite de mon enrichissante expérience de wwoofing à Invercargill, j’ai voulu retourner à Abel Tasman National Park. Entre temps, j’ai appris que mon ami … La suite

L’aventure a débuté…

Les adieux – La proximité ne dépend pas de la distanceVoila maintenant une bonne semaine que je suis parti, et déjà tant de chose à raconter…Après avoir passé quasiment deux semaines à faire des adieux par-ci, au boulot, par-là, les amis, il me restait le plus dur : la famille et Lily.Etrangement, sur le coup ça a été (presque (trop)) facile, malgré leurs larmes, je voyais ce départ comme un moment heureux, le début de l’accomplissement d’un rêve longtemps imaginé. Et comme m’a dit Benj (et Ju’ avant lui), ce n’est pas la façon dont on se dit adieu qui … La suite