Ce qui nous dégoute nous effraye

Il y a exactement un an, je me retrouvais coincé à l’Apple Store de Melbourne à cause d’un disque dur en panne alors que j’avais l’appel de l’Outback dans le coeur. J’avais cette irrémédiable envie de me plonger dans le désert australien, l’objet de mes fantasmes et de mes rêves d’enfant. La raison pure de mon voyage Down Under. Quelques semaines plus tard, j’étais à Port Augusta, au seuil du désert. Le soleil y était déjà plus violent, les routes plus poussiéreuses et plus rectilignes. Les gens aussi semblaient vivre une existence plus âpre, tannée par l’isolement et la solitude. … La suite

J45 / Thème libre : Ennuis mécaniques ?

Le problème de tomber en panne dans l’outback, bien souvent, est le prix du dépannage : quand il faut rallier le prochain garage à 436km de là, sans assurance appropriée, je crois qu’il vaut mieux laisser tomber. C’est pour cela qu’on croise autant d’épaves sur les bas côtés.

J25 / Silhouette : Feu de brousse

Les Aborigènes ont entretenu leur pays par des feux de brousse depuis des dizaines de milliers d’années. Leurs ancêtre leurs ont donné comme obligation de prendre soin et nettoyer les terres afin de renouveler l’habitat naturel. Aujourd’hui ce sont les Rangers qui ont appris la leçon et boutent périodiquement le feu aux herbes hautes.

J24 / La Carte Postale : Les Kata Tjuta

Je vous avais montré les Kata Tjuta (Olgas) de loin en ombre chinoise, mais pas encore à quoi elles ressemblaient de près. Une magnifique randonnée circule entre les monticules, au travers de la Vallée des Vents et dans la plaine derrière. Une grande partie du parc reste néanmoins inaccessible au public pour raisons culturelles.

J23 / Lifestyle : The Grey Nomads

Vous n’imaginez pas le nombre de caravanes qu’on croise sur la route. Tirées par un énorme 4×4, elles trimballent les vélos, la télé satellite et même la barque ou le kayak. Une fois les enfants autonomes et la maison payée, les Australiens en profitent pour parcourir le continent, en général entre 4 et 6 mois. On les appelle les « Grey Nomads » et seraient environ 300’000 à sillonner les routes du pays. PS : je prends du retard à cause des 1500km plutôt ennuyeux et ça ne risque pas de s’améliorer, le Northern Territory n’a pas beaucoup de couverture internet… Désolé … La suite

Dans l’Outback le long de la Stuart Hwy

Alors que s’est-il passé depuis que j’ai quitté les Grampians et l’état du Victoria ? Hé bien ça y est, je suis dans l’Outback, le Red Center, the Middle of Nowhere Down Under. Laissez-moi vous raconter : Arrivé à Adelaide, j’ai voulu me trouver un compagnon de voyage, via Gumtree qui permet aussi bien de trouver une voiture, un job, de l’électroménager ou un partenaire. C’est comme ça que je suis tombé sur Alon, un Israélien. Et comme tout Israélien il voyage après son service militaire : 3 ans pour les hommes et 2 ans pour les femmes. De service … La suite

J20 / détail du quotidien : l’essence

Généralement sur la côte, j’ai payé le litre de unleaded, la sans-plomb 91 aux environs de $1.39. En Tasmanie elle devenait un peu plus cher, mais dans le désert, lorsqu’on arrive à la seule station service à 140km à la ronde, elle peut atteindre des sommets. Ici le record à ce jour : $2.12 (prix équivalent en franc suisse ou 1.60€).

J19 / Auto-portrait : les mouches

Une chose ennuyante ici dans le désert : ce sont les mouches. Il y en a partout et elles viennent s’agglutiner sur vous, aussi bien après la douche qu’après 2 jours dans la brousse. Ce qu’elles adorent, ce sont vous lécher les tympans, le trou de nez, la commissure des lèvres ou le coin des yeux. PS : si vous voulez l’astuce derrière les bougies sur Uluru, cliquez ici.

J15 / La Carte Postale : The Breakaways

Chers visiteurs, Nous voici déjà à l’entame de la 3e semaine, avec ici une révélation : il y a de la végétation sur Mars !! The Breakaways est un lieux magique, entre le décors de la planète Mars et un délicat jardin botanique sur des collines de blanc sel à sucre roux. Ce merveilleux site a été le décors de film comme Mad Max III, Red Planet ou Priscilla, Queen of the Desert. Comme ma culture cinématographique reste aride, je ne peux que vous dire que c’est un des endroits qui m’a le plus émerveillé en Australie jusqu’à présent….