L’image de la semaine : Parov Stelar Band

[mantra-multi][mantra-column width= »1/2″]Jeudi passé, j’étais accrédité pour prendre des photos au Metropop Festival à Lausanne pour Lordsofrock. La tête d’affiche était le groupe d’électro swing Parov Stelar, mélangeant les cuivres, la house, le jazz à de l’électro avec une pin-up aux jambes interminables au micro. En somme, le genre de band qui fait swinger toute la salle sur des rythmes bounceux et groovy en même temps. Ok c’est plein d’adjectifs funky écrits en italique pour dire que c’était super-bonard. [/mantra-column] [mantra-column width= »1/2″][/mantra-column] [mantra-column width= »1/2″] [/mantra-column] [/mantra-multi]

Dans la peau d’un photographe.. de concerts (salle vs festival, sur le terrain et clauses spéciales)

Dans l’article précédent, je vous ai expliqué comment se préparer à photographier un concert, avec la demande d’accréditation, le matériel à posséder et quelques bases techniques. Aujourd’hui on part sur le terrain. Photographier en salle contre photographier en festival

Dans la peau.. d’un photographe de concerts (accréditation, matériel et réglages)

Vous savez que j’aime prendre des photos de nuits. Que ce soit en lightpainting, chasser les aurores boréales, en strobism ou en photographe de soirée, j’aime quand l’astre du jour s’éclipse en faveur de sources de lumières moins conventionnelles. Mais s’il y avait un domaine qui me tardait encore d’essayer, c’était bien la photographie de concerts – quand les musiciens vibrent devant un public en transe et que les spots light baignent la pénombre de la scène. Cette année, je me suis retrouvé à couvrir les concerts de l’Amalgame, la salle de concert d’Yverdon-les-Bains (où j’officie également au bar pendant … La suite