Voyager en van – Plus qu’un fourgon, plus qu’une maison : un véritable compagnon.

La première fois que je l’ai vu, dans un quartier branché de Brisbane, il était rutilant, d’un blanc crème immaculé et paraissait même trop neuf pour être un campervan australien. Même les pneus brillaient et pas une poussière ne trainait sur le tableau de bord. Tellement propre et vide qu’il en semblait austère et sans âme, à des lieues d’un combi VW aux couleurs arc-en-ciel avec des fleurs hippies sur la calandre. Mais alors, qu’est ce qu’y m’a poussé à l’acheter, lui le White Wombat, au détriment d’un autre van à l’allure plus avenante ? Car il était bien 6 … La suite