8 astuces pour stabiliser votre appareil photo sans trépied

200mm f/2.8 1/40sec / Astuce N°6200mm f/2.8 1/40sec / Astuce N°4

Vous êtes parti en excursion photographique, sauf que la nuit commence à tomber et vous vous dites « Diantre, me voilà fort mari d’avoir laissé mon compagnon à trois chausses à la chaumière »
Pas de panique, voila quelques pistes qui vous éviteront de pester contre des photos floues non assumées :

Quelques mises en garde pour débuter :

Si ces astuces vont vous permettrent de stabiliser le boitier (flou de bougé), elles seront en revanche incapable de figer les objets mobiles sur l’image (flou de mouvement). Généralement, je conseille de relever le miroir lorsque votre boitier est immobilisé et d’utiliser une télécommande pour le déclenchement.

1. Enclencher la stabilisation de l’objectif

pic_001.jpg

Ok, on commence doucement, mais la stabilisation de l’objectif, nommée VR chez Nikon (pour Vibration Reduction) et IS chez Canon (pour Image Stabilizer) vous permettra de gagner déjà jusqu’à 4 voire 5 vitesses. Cela veut dire que si, sans stabilisation vous n’obtenez pas d’image nette en-dessous de 1/200s (la règle de 1 sur la focale), la stab vous permettra de descendre jusqu’à 1/13s. Attention, quand vous utilisez un trépied, il est conseillé de désactiver la stabilisation.

2. Le beanbag

Le beanbag est un sac rempli de haricot sec bio dans sa version d’origine, ou de bille de polystyrène dans sa version allégée. Il est possible de le confectionner vous-même ou d’en acheter un Made in China. Le principe est de simplement caler le boitier sur ce sac qui épousera la forme de l’appareil photo et le maintiendra stable.

3. Le ricebag

2013.09.15_rice bage_060

Cette solution DIY est celle qui m’a le plus souvent sauvé la prise (de vue) alors que je prenais des photos en ville. Rendez-vous dans l’épicerie ou la station-service la plus proche et achetez un paquet de riz. D’habitude j’abhorre les vendeurs qui refilent des sacs plastiques à tout bout de champs mais là il devient indispensable :
Videz le riz dans le sachet, faites un noeud et Voilà ! – un beanbag du pauvre qui pourra même se reconvertir en curry thai.

4. La ficelle de stabilisation

Où quand votre reportage tient sur bout de ficelle : faites une boucle ou placez une bille à l’extrémité de 2m de cordelette. Marchez dessus, enroulez l’autre bout autour de la main qui tient l’appareil photo et maintenez le fil sous tension à hauteur de visée. Vous avez vu l’image d’illustration de l’article ? C’est pas très confortable mais c’est statique.

Pour les besoins du test, j’ai utilisé un 200mm et pris à chaque fois 2 photos en commençant à 1/200s jusqu’à 1/10s. J’ai obtenu les 2 images nettes jusqu’à 1/40s, soit aussi bien qu’en enclenchant la stabilisation de l’objectif.
En combinant ficelle et mode VR, j’ai des images nettes jusqu’au 1/4 de secondes !

ISO900 200mm f/2.8 1/40sec ficelle de stabilisation / ISO900 200mm f/2.8 1/40sec / crop 1:1

2013.09.14_stabi_076cliquez pour la version HD / ficelle de stabilisation + stabilisation de l’objectif / ISO100 200mm f/2.8 1/4sec

5. La pince magique

A l’origine, cet ustensile sert à fixer un flash mais comme la vis est de taille normalisée, il peut vous sauver la mise, comme pour fixer votre boitier sur une rambarde. Je répète, ce n’est pas conçu pour supporter de lourde charge alors prudence.

6. En mode sniper

J’ai rencontré dans un parc national australien un photographe qui a rencontré un autre photographe.. Ok, ça commence comme une histoire scabreuse, surtout quand vous direz à un ami « j’ai lu sur internet l’histoire d’un photographe qui se baladait dans un parc australien quand il a rencontré un photographe qui a lui-même… »
Bref, c’est cependant une histoire VRAIE !
Ah oui, donc le mec en question était un ancien sniper des forces armées australiennes. Il avait une concentration et une telle maitrise de son souffle qu’il était capable d’obtenir à main levée des photos nettes au 70-200mm avec des poses suffisamment longues pour obtenir des filés de cascades sans trépied !
Pour améliorer votre stabilité, campez-vous bien sur vos deux jambes légèrement écartées, collez le coude qui soutient l’appareil contre l’abdomen, l’objectif calé au creux de votre paume, inspirez profondément et déclenchez en expirant gentiment.

7. Le chambranle de porte, le sol et toute autre surface réputée immobile

Si la méthode précédente ne vous convient pas, alors commencez par vous stabiliser contre n’importe quelle surface inamovible : un mur, un poteau, allongé au sol,… Affermissez votre pose et CLIC

8. Le mode rafale

Combinez une petite rafale aux astuces 4, 6 et 7 et vous obtiendrez plus de chance d’obtenir une photo nette car vous n’aurez plus le mouvement de l’index venant appuyer sur la gâchette. Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir que la 2ème et 5ème images sont nettes

Crop 1:2 1/20s 200mm VR crop 1:2 – 1/20s – @200mm – stabilisation

L’histoire du mec qui n’a rien compris :

J’étais sur un bateau dans les Milford Sounds en Nouvelle-Zélande. Imaginez un fjord noyé dans une bruine persistante, un spectacle dantesque. Sur le ponton, un Coréen avait déployé son trépied pour immortaliser les fameuses et impressionnantes chutes d’eau, l’embarcation tanguant à chaque roulis. Même qu’il l’avait bien calé contre la rambarde pour pas qu’il glisse…

Et vous, comment faites-vous ?

Incoming search terms:

  • faire un trepied pour appareil photo sans matériel
  • utiliser ou non un trépied en portrait
Taggé , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à 8 astuces pour stabiliser votre appareil photo sans trépied

  1. benj dit :

    Très bon article ! Je ne connaissais pas toutes ces technique 🙂

  2. Thomas dit :

    pleins de bonnes idées là dedans 🙂 !!!
    Thomas Articles récents..Ça y est, on m’a volé une photoMy Profile

  3. Ping :nike ctr360

  4. Denis dit :

    Voici une astuce vue sur Youtube (7 Simple Photography Hacks) qui est une version plus élaborée de la ficelle de stabilisation. Elle consiste à doubler celle-ci pour disposer de deux brins d’égale longueur. Lors de la prise de vue, il suffit alors d’écarter les jambes et de coincer chaque brin dans un pied, le tout formant un V inversé, plus stable que la simple ficelle.

    Merci pour les autres astuces.

  5. Cécile Laurent dit :

    Pour éviter que l’appareil ne bouge à cause du déclenchement, vous pouvez aussi utiliser un retardateur 2 secondes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *