My Best Mates

Il faut que je vous présente mes trois plus fidèles compagnons de voyage, ou ces objets qui représentent un véritable allié ici à l’étranger. Sans eux, le voyage serait quand même plus compliqué ou moins confortable. Le vélo à 100 ballesLors de la première semaine à Brisbane, je me suis vite rendu compte que les transports en commun était compliqués et très dispendieux. Alors après deux jours de recherche, j’ai acquis un vélo d’occasion à Chinatown pour 100$. Plutôt en bon état, j’ai juste dû gonfler les pneus, resserrer les freins et régler les vitesses. A cela il a fallu … La suite

Nouvelle routine…

Cette semaine a enfin débuté avec un climat plus clément. Lundi, premier vrai jour de beau, on en a profité pour se poser à South Bank après les cours. Ce quartier accueille la Grande Roue, le Musée d’Art Moderne, les arts musicaux et théâtraux, des bars et restaurants ainsi qu’un vrai lagon artificiel en bord de la rivière (peut-être bien pour éviter les bullsharks qui remontent le fleuve). C’est donc un joli endroit destiné à la détente et à la culture, malgré ses bières aux prix prohibitifs.En rentrant à la homestay en vélo, j’ai bien du réussir à me perdre … La suite

Meeting with the Kangaroos

Vendredi soir, petite soirée avec les frenchies de Shafston. On est sorti sur Oxford Street, une rue branchée en suburbs (j’adore ce mot depuis l’album d’Arcade Fire) Sympathique soirée, avec la bière la moins cher jusqu’à présent et les serveurs déguisés en Super Héros. Le lendemain, on a convenu qu’on irait visiter un zoo. Levé plus tôt qu’en semaine, il a fallu trouver l’élan de motivation malgré la pluie qui battait la fenêtre à ce moment-là.35min de trajet en vélo plus tard, je ne comprenais pas pourquoi les autres étaient sur le quai 9 alors que Central Station n’en possède … La suite

Where is the Sun-coated Brisbane ?

Selon Nova Tours, le Lonely Planet et j’en passe, Brisbane bénéficie de 310 jours de soleil par année avec un climat sub-tropical et confortable. Ce qui en faisait une destination de choix.  Depuis notre arrivée au pays, il y a peut-être eu que deux jours (sur 13) sans une goutte… En arrivant, Benjamin me désigna cette masse nuageuse au travers du hublot de l’avion : Tu crois que c’est normal, ça ? En grand météorologiste naïf, je lui répondis, Oh, c’est surement la brume matinale, elle se dissipe avec l’arrivée du soleil.Hier, un ruisseau s’est carrément formé devant la porte … La suite

L’aventure a débuté…

Les adieux – La proximité ne dépend pas de la distanceVoila maintenant une bonne semaine que je suis parti, et déjà tant de chose à raconter…Après avoir passé quasiment deux semaines à faire des adieux par-ci, au boulot, par-là, les amis, il me restait le plus dur : la famille et Lily.Etrangement, sur le coup ça a été (presque (trop)) facile, malgré leurs larmes, je voyais ce départ comme un moment heureux, le début de l’accomplissement d’un rêve longtemps imaginé. Et comme m’a dit Benj (et Ju’ avant lui), ce n’est pas la façon dont on se dit adieu qui … La suite