L’Ísland – de Vík aux fjords de l’Est

Après avoir photographié nos premières chutes d’eau, la perspective de voir nos premières aurores boréales du voyage nous alléchait. Les prédictions pour le soir venu n’étaient pas folles, mais le ciel s’annonçait dégagé. En Islande, la météo des aurores boréales sont disponibles sur le site vedur.is, qui indique l’intensité probable du phénomène ainsi que l’état de la couverture nuageuse au-dessus du pays. Chose indispensable dans ces contrées. Si les météorologues se sont révélés impressionnants de fiabilité concernant la pluie, le vent et les marées, on reste dubitatif concernant les lumières du Nord : le phénomène annoncé fort l’après-midi (5/9) pouvait … La suite

L’Ísland – Reykjavík et la côte Sud

Coucou c’est moi ! Oui je sais, je n’ai pas été très actif ces derniers temps : silence radio depuis plus d’une année. Il faut dire que ce nouveau job a monopolisé mes journées et que mon temps libre a plutôt été consacré à d’autres loisirs. J’ai même eu un sacré passage à vide qui m’a fait craindre l’abandon de ma passion, mais pour l’instant, je suis encore là ! Bon, je vais vous raconter mon dernier périple en Islande, ce pays tant acclamé par les photographes et qui fut mon 3ème voyage à la recherche des aurores boréales après … La suite

L’hospitalité canadienne

Je pourrais vous parler de notre périple qui nous a mené d’Ottawa à Rimouski en passant par Montréal et Québec, mais j’ai plutôt envie de vous dire combien on a été bien reçu pendant toute la durée de notre séjours. Tout d’abord je pensais intituler cet article “L’hospitalité québécoise” mais ça n’aurait pas rendu justice à mes amis en Ontario et à Yellowknife où j’ai très bien été accueilli aussi ! Voyons plutôt. Avant de partir au Canada, je savais que je pourrais m’appuyer sur quelques ressources, outre Couchsurfing, pour trouver un gîte : entre certaines Québécoises que je connaissais … La suite

Ca vaut quoi, Toronto ou même Ottawa en décembre ?

Fini pour l’exploration de l’ouest du Canada, ma soeur et moi avons retraversé le Canada pour atterrir à Toronto dans l’Ontario. Là nous attendirent Erica et son copain Kyle qui eurent à coeur de nous balader dans les environs. Le lendemain de notre arrivée, la première vraie tempête de neige se déclencha, ce qui eut le mérite de semer la pagaie sur le pays. Heureusement qu’on a pas pris de vol ce jour-là car il est à parier qu’on aurait été bon pour l’infortune. A la place de quoi on a mis à profit le mauvais temps pour s’enfermer dans … La suite

Whistler – Vancouver en hiver

Après mon séjour à Yellowknife, j’ai embarqué pour Whistler où je devais rejoindre ma soeur qui était partie étudier l’anglais depuis cet automne. C’est donc un vol Yellowknife-Edmonton-Vancouver puis un bus Greyhound qui m’ont emmenés jusqu’à Whistler où je suis arrivé un mercredi soir. Whistler est une fameuse station de ski en Colombie-Britannique qui s’est fortement développée grâce au J.O. de Vancouver en 2010. Le village combine le charme pittoresque des villages alpins combinés avec des infrastructures ultra-modernes. Les deux télécabines allant sur les sommets de la Whistler Moutain et du Blackcomb Peak partent directement du noyau piéton au centre … La suite

Yellowknife, entre chasse aux aurores et couchsurfers

Si j’ai appris une chose dans le grand nord canadien, c’est que le temps est imprévisible, et que les aurores sont imprévisibles, et que la nuit tu as sommeil, et que dehors il fait super-froid. Et en plus, plus le ciel est clair, plus le temps sera glacial. L’exemple le plus frappant est celui que j’ai vécu dans la nuit de lundi à mardi, où la journée fut dégagée le matin, s’est couverte dans l’après-midi et s’est réclaircie dans la soirée, alors que la météo indiquait “nuageux” tout du long. Depuis, je ne me fie plus aux indications des sites … La suite

Trop beau j’suis à Yellowknife (et il fait -20°C) !

Yellowknife, 20 000 habitants, recèle plus de la moitié de la population des Territoires du Nord-Ouest (NWT), au Canada. Cette province démesurée, plus grande que la France, l’Espagne et l’Allemagne réunies, est en grande partie recouverte de taïga et c’est là que je me situe actuellement, au-dessus de la 60e parallèle et à seulement 500km du cercle polaire.

La Photo de la semaine : Londres (part 2)

 

Ci-dessous voici ma photo préférée de mon séjour à Londres (avec probablement  la dernière de la galerie, la vue de nuit sur Londres depuis le 72ème étage du Shard). Une scène de vie sur Oxford Circus, assez banale en somme mais qui représente mon impression de mon premier séjour dans la capitale anglaise : une ville en effervescence mais qui colle au cliché anglo-saxons que je me représentais. Des bus rouges à deux étages côtoient des taxis vintages dans les  rues victoriennes d’une époque encore plus reculée, un mélange de chevalerie à la Monty Pyton et de modernisme contemporain saupoudré du délicieux accent british. Même si je n’ai pas réussi à faire un high five à la reine ni assister à un concert des Beatles (sold out, qu’on m’a dit), prendre le tube et arpenter les streets of London City fut totally amazing !

An afternoon in Oxford Circus

 

Et vous, quelle est votre photo préférée ?

Où et comment photographier les aurores boréales ?

Dans le billet précédent, je vous ai raconté ma palpitante chasse aux aurores boréales en Norvège. Et comme j’y retourne cet hiver, cette fois au Canada, j’en profite pour partager avec vous ce que j’ai appris. Quand y aller ? Tout d’abord, quelle est la meilleure période pour voir des aurores ? En terme de cycle solaire, l’année 2013 est l’année culminante d’un cycle de 11 ans, donc il reste joliment cet hiver et le prochain pour maximiser vos chances de succès avant de devoir attendre une dizaine d’année. Incoming search terms:aurores borealesaurore boréalphotographier aurores borealesaurore boréalesphotographier les aurores boréalesaurore … La suite

En Norvège à la recherche des aurores boréales

S’il y a un spectacle naturel à voir de ce monde, c’est sûrement de contempler le spectacle mouvant et émouvant des aurores boréales. Je ne sais pas de quand remonte mon rêve de partir dans le grand nord à la recherche de ce spectacle céleste. Peut-être à la lecture de Jack London ou d’autres récits se déroulant entre la Sibérie et l’Alaska. Alors quand mon ami Aaron m’a dit : je pars en Norvège en février prochain, tu veux venir ? Je me suis dit que je devais saisir l’occasion. Il faut savoir que les aurores boréales sont liées à … La suite