J33 / Scène de vie : Baignade à Gunlom

Un des joyaux du Parc National de Kakadu est sans conteste la chute d’eau de Gunlom. Au pied, un profond bassin recueille quelques baigneurs défiants un éventuel croco tandis que la source de la chute abrite de jolis jacuzzis naturels à la vue imprenable sur le contre-bas.

J23 / Lifestyle : The Grey Nomads

Vous n’imaginez pas le nombre de caravanes qu’on croise sur la route. Tirées par un énorme 4×4, elles trimballent les vélos, la télé satellite et même la barque ou le kayak. Une fois les enfants autonomes et la maison payée, les Australiens en profitent pour parcourir le continent, en général entre 4 et 6 mois. On les appelle les « Grey Nomads » et seraient environ 300’000 à sillonner les routes du pays. PS : je prends du retard à cause des 1500km plutôt ennuyeux et ça ne risque pas de s’améliorer, le Northern Territory n’a pas beaucoup de couverture internet… Désolé … La suite

J17 / Scène de vie : l’ascension d’Uluru

Cette image aurait pu apparaitre dans la catégorie silhouette, mais c’est la faute au soleil (comme toujours sur les mauvaises images). Mais aujourd’hui j’avais envie de vous parler de l’ascension d’Uluru : Les Anangus, ou « propriétaires traditionnels » comme dit la brochure traduite en français, déconseillent de grimper sur Uluru. Culturellement, cela reviendrait à un étranger qui viendrait piétiner la tombe de ton grand-père. Non seulement c’est dangereux et ils seraient fort en peine si un de leurs hôtes venais à se tuer, mais en plus c’est bafouer la mémoire de leur illustre ancêtre qui est le premier parvenu à Uluru. … La suite

J13 / Scène de vie : Coober Pedy

Je suis arrivé à Coober Pedy : cette cité de 2000 âmes est mondialement connue pour ses opales : 70% de ces pierres précieuses viennent de cette région aride au milieu du désert. Ici, il n’a pas plus depuis 6 mois et les étés riment avec 40°C+. Pour cette raison, les habitations ont été construites initialement dans la roche. Un peu comme des maisons de hobbits qui auraient desséchées au soleil. La cité est encore plus fantomatique, avec ses carcasses de bagnoles, sa poussière et ses autochtones un peu rudes. C’est pour cette raison que je n’ai pas de scène … La suite