L’hospitalité canadienne

Je pourrais vous parler de notre périple qui nous a mené d’Ottawa à Rimouski en passant par Montréal et Québec, mais j’ai plutôt envie de vous dire combien on a été bien reçu pendant toute la durée de notre séjours.

Tout d’abord je pensais intituler cet article “L’hospitalité québécoise” mais ça n’aurait pas rendu justice à mes amis en Ontario et à Yellowknife où j’ai très bien été accueilli aussi ! Voyons plutôt.

2013.12.02_Yellowknife_095.jpg

Avant de partir au Canada, je savais que je pourrais m’appuyer sur quelques ressources, outre Couchsurfing, pour trouver un gîte : entre certaines Québécoises que je connaissais de Suisse (coucou les hygiénistes dentaires), mon ami Ju qui a vécu une année au Québec ou encore ma mère qui avait quelques contacts. Mon but était de loger autant que possible chez l’habitant, non pas pour des questions pécuniaires mais pour l’aspect social et culturel : un pays ne se visite pas qu’au travers de ses paysages mais en apprenant de ses habitants.

Alors j’ai contacté ces amis et ces “contacts”, mais je n’aime pas ce mot qui sonne électrique, remplaçons-le par “potentiels futurs amis” parce que c’est comme ça que je conçois ces rencontres et souvent c’est ce qu’ils deviennent après notre passage. Alors j’ai contacté ces amis et futurs amis potentiels afin de savoir s’ils étaient prêt à héberger deux petits suisses en maraude et les réponses furent au-delà de nos espérances !

Ce que je peux dire, c’est que les Canadiens sont généreux, hospitaliers, enthousiastes, drôles et arrangeants. Déjà, le Québécois a le tutoiememnt beaucoup plus facile qu’en Europe et le contact ouvert, vous le constaterez aisément dans les commerces, restaurants et dans la rue. Il n’y a pas de défiance, juste des échanges et une leçon de courtoisie à chaque propos échangé.
Ensuite on nous a non seulement offert le gîte, mais également le couvert et le transport, comme venir nous chercher à l’aéroport ou l’arrêt de bus alors qu’ils ne nous connaissaient même pas encore..

2013.12.16_Erica & Kyle_042.jpg

Erica & Kyle, un couple de notre âge nous accueillirent ainsi à Toronto et eurent à coeur de nous balader aux chutes du Niagara et la CN Tower quand la famille Aghaby nous accueillirent à Gatineau par un festin princier et ne nous laissèrent pas repartir sans une panoplie de friandises au sirop d’érable.

2013.12.20_Ottawa_086.jpg

Adil, un voyageur-photographe dont on se suivait les aventures mutuelles à distance depuis que l’on s’était loupé en Australie, s’est plié en 4 pour nous recevoir au milieu de ses deux adorables chiens et trois turbulents chats. Jess, sa copine, adore les animaux et les siens sont des amours.

2013.12.20_Adil & Jess_015.jpg

A propos, je crois que chaque Canadien se doit d’avoir un animal de compagnie, parce que si on s’est fait un tas d’amis bipèdes, on s’est aussi fait un tas d’amis chiens, comme le paresseux Whiskey, le végétarien Charlie bavant pour un bout de carotte, Loup le poli husky ou encore le moyen-Danois Finn, pour n’en citer que quelques uns.

2013.12.16_Erica & Kyle_037.jpg

De Montréal on est parti direction les mines d’amiante de Thetford Mines pour un trop bref passage chez Emilie qui nous a concocté un délicieux pudding chômeur au sirop d’érable. Parce que chaque famille a tenu à nous faire goûter à ses spécialités, qui comportent irrémédiablement du sirop d’étable, allez savoir pourquoi. Notre voyage est passé par les papilles, passant d’un somptueux festin à un autre, nous laissant repu, la peau du ventre bien tendue.

2013.12.22_Rimouski_006.jpg

Il faut avoir la dent sucrée pour survivre au Québec. Si en Europe nous connaissons uniquement le sirop d’érable, il faut compter ici sur le beurre et la gelée, ainsi que tous leurs dérivés tel que le chocolat à l’érable, le bacon à l’érable, le whisky à l’érable, les bonbons, les sucettes, la tire, les pancakes, la sauce à salade, la terrine de wapiti à l’érable et la liste est encore longue. Mais faites attention à ne pas vous faire servir du “sucre de poteau”, simplement du sirop de glucose bon marché et qui n’est pas tiré de la sève d’un érable.

2013.12.24_Rimouski_522.jpg

Parlons à présent de la Magie de Nouëlle : Sandra que je contactais initialement pour Sherbrooke ou Québec nous a finalement invité à passer un Noël à la Québecoise à Rimouski, 4h de route supplémentaire depuis Québec sur la rive droite du St-Laurent.
Une pétillante blonde au sourire éclatant nous accueille dans un centre commercial pour nous emmener dans sa famille à 400km de là. Et qu’est-ce qu’on a été gâté, entre balade en raquettes, skidoo (moto-neige) et surtout le réveillon de Noël. Nous qui n’avions connu que des fêtes calmes dans une famille éparpillée, on en a été quitte pour la plus grande des festivités avec gargantuesque buffet, jeux, échanges de cadeaux, chants et danses à n’en plus finir. Une ambiance tellement chaleureuse quand juste dehors il neigeait 60cm+ de poudreuse légère et virevoltante.

2013.12.24_Rimouski_355.jpg

2013.12.26_Rimouski_195.jpg

Merci encore à Kim et son copain Nick qui nous accueillirent au milieu de leurs rénovations.. sincèrement j’ai eu de la peine à imposer notre présence alors qu’ils étaient en plein travaux, mais non seulement ils nous accueillirent avec simplicité mais eurent encore les ressources pour organiser un petit réveillon avec des amis… Ils sont incroyables, je vous dit !

Que dire de plus, si ce n’est merci à tous ceux qui nous ont accueilli les bras ouverts ? Simplement Merci du fond du coeur pour votre générosité et soyez à jamais les bienvenus en Suisse, où votre nom est inscrit sur la porte.

2013.12.25_Rimouski_159.jpg

Taggé , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à L’hospitalité canadienne

  1. Le sirop d’érable, je n’en suis jamais vraiment revenu. Mais personne ne t’a infligé la poutine ?
    Marco Carbocci Articles récents..Je suis le renard que tu attendais.My Profile

  2. Clem dit :

    Bonjour !
    Je fais mes études en NC, je projette d aller à Toronto visiter une amie sur la période de Noël mais elle ne peut pas m accueillir les deux semaines, auriez vous des adresses d amis au Canada à me suggérer pour passer Noël ? Je vous remercie ,
    Clémentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *